Le secret de la caramilk

par Claudette Bigras

Le secret de la caramilk

Dernièrement, j’ai dis à un de mes fils que j’avais l’impression de connaître le secret de la Caramilk. Ça l’a fait sourire. Il comprend très bien l’allusion, connaissant sa mère et ses petites histoires à raconter.

« Le secret de la Caramilk » est vraiment ce qui décrit le mieux la façon dont je me sens depuis très longtemps, mais encore davantage depuis quelques années. Ça mérite des explications…

D’abord, un retour en arrière dans la période de mon adolescence. C’est le premier moment où je me rappelle avoir vécu le genre d’expérience dont je veux vous parler. J’avais 15 ans et j’avais un bégin fort pour un gars depuis un long moment. Mais bien que je voyais certains signes d’intérêt de son côté, il ne se passait rien…. Et ma patience avait atteint ses limites. Je me rappelle très bien où j’étais, ce que je portais et à peu près ce que j’ai dis ce jour-là…

Ce jour-là est le jour où j’ai exprimé clairement ma demande à « plus grand que moi » (l’Univers, Dieu ou appelez cette force comme vous voulez). Dans ma chambre, devant mon miroir, j’ai serré mon poing et j’ai donné un coup sur ma commode (un petit coup quand même… ) en disant : « Bon, c’est assez! Faites que je sorte avec ce gars, même si je dois avoir très mal par la suite ».

Vous devinez la suite ? Évidemment, vous avez deviné. Quelques jours plus tard, je commençais à sortir avec ce gars. Et le scénario s’est déroulé comme j’ai demandé. J’ai eu très mal… Il m’a laissée après trois semaines seulement. Ma première peine d’amour. Elle a duré des mois.

Je crois que ce qui m’a marquée le plus c’est le fait d’avoir eu cette réponse de façon aussi rapide et précise. Par la suite, j’ai reproduit l’expérience encore et encore quand j’y pensais et surtout, quand quelque chose que je voulais obtenir était très important pour moi et que je voulais me donner toutes les chances d’y arriver. Mes maisons, mes relations significatives, du travail, je les ai pour la plupart consciemment demandées.

Dans les derniers cinq ans, j’ai découvert à quel point nos pensées et surtout, nos émotions (nos vibrations) influencent la manifestation de nos intentions. Sachant cela, j’ai pu «travailler » mes demandes de façon encore plus efficace en recadrant certaines pensées, entraînant alors de nouvelles émotions, et ainsi, des vibrations plus élevées.

Les pensées créant une charge électrique et les émotions une charge magnétique, n’est-il pas logique que nous attirions à nous ce qui correspond à la charge électro-magnétique que nous émettons ? Comment par exemple peut-on espérer attirer le succès si nous vibrons à « je ne suis pas assez, je ne suis pas capable… » ?

Mon travail au niveau des émotions avec mes clients prend tout son sens. Élever ses émotions transforme la vie et je peux le constater encore plus aujourd’hui à travers les témoignages de mes clients qui, tout à coup, après avoir dépassé des façons de penser limitantes, voient leur vie se transformer de différentes façons comme si une partie du monde qui leur était auparavant inaccessible s’ouvrait à eux.

On n’a pas besoin de comprendre la Loi de l’attraction pour vivre ces manifestations ni d’y croire, ni même de savoir qu’elle existe. Ça se passe tout seul. La loi c’est la loi, comme on dit !

Nous attirons dans la vie ce à quoi nous vibrons. Qu’on le veuille ou non. C’est une Loi de l’Univers et on n’y échappe pas!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *